Attention :
Ce site est en relation avec le blog :
parcours de foi.

site des Douze

Ce site propose un parcours spirituel des vérités qui font partie de la foi du chrétien. Cette version vient d'être améliorée grâce à la collaboration d'une personne qui a bien voulu relire entièrement le texte. De plus, pour répondre à la demande exprimée par certains, une page de prières a été ajoutée. Enfin un blog continue la méditation au jour le jour  : parcours de foi.


Le fil conducteur qui enchaîne toutes ces réflexions est très simple. Notre Credo nous dit que Dieu est Père, Fils et Esprit. Chaque personne est donc destinée à nouer une triple relation personnelle avec Lui. Comment donc s'établit cette triple relation ? Comment se maintient-elle ou comment se coupe-t-elle ? Comment se rétablit-elle ? Voilà le cheminement qui relie toutes les étapes de ce parcours.

Pour y arriver, nous suivrons notamment le conseil d'Ignace de Loyola qui suggère de prendre le temps de “regarder comment tous les biens et tous les dons descendent d'en haut; comme ma puissance limitée, (descend) de la puissance souveraine et infinie d'en haut, et aussi la justice, la bonté, la tendresse, la miséricorde, etc. ; comme du soleil descendent les rayons, de la source (descendent) les eaux, etc.”

Cette méditation déconcertante nous arrache à nos certitudes faciles et nous emporte dans un tourbillon d'où vient la vie. C'est pour cela que, chaquehttp://parcoursdefoi.hautetfort.com/archive/2012/09/28/notre-pere.html matin, il est si bon de chercher le contact avec le Père qui donne la vie, avec le Fils, qui porte les péchés, et, en ayant aux lèvres successivement ces demandes "Notre Père, …" et "Agneau de Dieu, … " de se laisser animer par l'Esprit qui souffle ces prières en nous. Ainsi, petit à petit, laisser jaillir à notre conscience cette triple relation qui nous relie à Dieu, laisser circuler en nous ce triple courant de vie, laisser sourdre cette triple source.

 Pour nous en convaincre, il n’y a qu’à lire la magnifique prière par laquelle, à la fin du livre XV, Augustin achève l’étude de toute sa vie sur Dieu un et trine : “Dirigeant mes efforts d’après cette règle de foi, autant que je l’ai pu, autant que tu m’as donné de le pouvoir, je t’ai cherché; j’ai désiré voir par l’intelligence ce que je croyais; j’ai beaucoup étudié et beaucoup peiné. Seigneur mon Dieu, mon unique espérance, exauce-moi de peur que, par lassitude, je ne veuille plus te chercher, mais fais que toujours je cherche ardemment ta face, O toi ! Donne-moi la force de te chercher, toi qui m’as fait te trouver et qui m’as donné l’espoir de te trouver de plus en plus. Devant toi est ma force et ma faiblesse garde ma force, guéris ma faiblesse. Devant toi est ma science et mon ignorance : là où ta m’as ouvert, accueille-moi quand je veux entrer ; là où tu m’as fermé, ouvre-moi quand je viens frapper. Que ce soit de toi que je me souvienne, toi que je comprenne, toi que j’aime ! Augmente en moi ces trois dons, jusqu’à ce que tu m’aies réformé tout entier. ”






Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones

 


sur texte et résumé

Insertions récentes


24/9/12 La belle profession de foi est ajoutée.

Le site est ouvert à nouveau le 20/9/2012

page précédente    haut de page    accueil

accu1748
1749