Louis XIV - Le cabriolet - garnisseur - Fernelmont

Aller au contenu

Menu principal

Louis XIV

Historique > Les styles > Francais
 
 

Le style LOUIS XIV (1643 à 1715)

 
 
 
 

Bien que le roi Louis XIV ait régné de 1643 à 1715, soit 72 ans, le décor intérieur n'est pas resté immuable pendant une aussi longue période. Le style Louis XIV débute à la prise de pouvoir effective du Roi Soleil en 1661 et s'achève vers 1700. II dure donc environ une quarantaine d'années.

Matériaux et techniques

L'utilisation de bois indigènes (provenant d'arbres poussés sur notre sol) se limite à quelques buffets, armoires et sièges. Pour certaines pièces comme les consoles, on prend l'habitude de revêtir les bois de feuilles d'or. On a été même jusqu'à fabriquer des meubles (guéridons, caisses d'orangers), en or et en argent pour la Cour de Versailles.

La marqueterie

qui avait fait timidement son apparition sous Louis XIII, se généralise et utilise des essences de bois très variées (amandier, houx, buis, bois de Sainte-Lucie, etc.) des métaux (étain, cuivre, argent), des produits d'origine animale (os, ivoire, écaille, nacre).

Les bronzes dorés:

Cette marqueterie très fragile, en raison des matériaux très divers que les variations de température et d'humidité font jouer différemment, est consolidée et protégée par des bronzes dorés :
   - mascarons radiés, placés en plein milieu du panneau de marqueterie;
   - corniches, pour protéger les côtés du meuble;
   - serrures, poignées, sabots.


La laque :

Le goût très vif pour les objets importés d'Extrême-Orient a poussé les ébénistes à détruire des paravents importés de Chine et du Japon et à réemployer les panneaux de laque pour orner des meubles somptueux.

Motifs décoratifs

Le décor du meuble Louis XIV se caractérise par la somptuosité. Cette somptuosité est obtenue :

a)
par la richesse des matériaux et par une structure architecturale très lourde soulignée par des bronzes dorés;

b)
par la symétrie et la ligne droite;

c)
par l'utilisation des motifs décoratifs empruntés à l'Antiquité :
  - tête et pattes de lion,
   - tête et cornes de bélier,
   - dauphins, chevaux marins, griffons,
   - feuilles d'eau, feuilles de laurier, de chêne, d'acanthe
   - armes, attributs mythologiques.


Types de meubles
 
1 / Les sièges

a) Fauteuils

L'emploi du fauteuil se généralise. C'est un siège à haut dossier rectangulaire, entièrement garni, sans bois apparent. Les accotoirs sont en bois nu, profondément incurvés et se terminent par des crosses massives agrémentées de feuillages (souvent feuilles d'acanthe). Le siège carré est supporté par des pieds sculptés et moulurés en balustre, en gaine, en console.

Leurs pieds sont toujours réunis par une entre-jambe. Quand celle-ci est en X, elle est le plus souvent constituée par 4 volutes s'affrontant pour se réunir au centre dans une agraphe richement sculptée.


b) La chaise

La chaise ne diffère du fauteuil que par l'absence de bras,

c) Le fauteuil de commodité, « en confessionnal »:
Ce haut fauteuil se caractérise par l'adjonction au sommet du dossier, de deux demi-lunes rembourées, dénommées « oreilles » et destinées à protéger la personne assise des courants d'air.

d) Tabouret, dit « ployants »
C'est une sorte de pliant mais dont le piètement est constitué de montants en bois sculpté et doré, d'une grande richesse.
II y a jusqu'à 1 300 ployants à Versailles, car l'étiquette ne permettait qu'aux très grands seigneurs d'utiliser une chaise ou un fauteuil.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu