© 2013 JM BARET
Accueil / Home
After action report
News
Edito
Remerciements
Contact
Challenge historique / Historical challenge
Septembre / September 1944
Captain Charles Scheffel
Galerie photo Gallery 2013
Galerie photo Gallery 2011
Galerie photo Gallery 2007
Galerie photo Gallery 2005-2006

 

 

 

 

 

 

" On the way to Berlin " a été le fruit de la collaboration entre les autorités locales
et un club de reconstitution historique, la 101st Airborne Belgian Friendly.

Notre philosophie commune nous permettait d’envisager cette manifestation dans une même optique de reconstitution historique de qualité.

 

Notre but n’était pas nécessairement de rassembler un maximum de participants ou
de véhicules, mais de présenter au public et aux riverains un " musée vivant ", une sorte
de voyage dans le temps, l’espace d’un week-end. Afin de pouvoir y arriver au mieux, nous voulions mettre l’accent avant tout sur la qualité. Cela impliquait une sélection rigoureuse au niveau des véhicules et des uniformes de tous les participants.
C’était notre seul critère de sélection mais nous y attachions beaucoup d’importance.

 

Force est de reconnaître, qu’on voit tout et n’importe quoi dans nombre de concentrations : des tenues peu vraisemblables, des véhicules 100% " pas d’origine " ,
la liste est longue... Quel est l’intérêt historique de tout cela ? Aucun, bien entendu.

Il n’est pas nécessaire de disposer d’équipements originaux et coûteux pour être crédible. Actuellement, on trouve de très bonnes copies à des prix plancher et une simple tenue HBT peut faire l’affaire.

 

Qu’on ne s’y trompe pas ! Nous n’avions pas dans l’idée de " jouer au petit soldat " (refrain bien connu), mais qui dit reconstitution dit également reproduire au mieux les gestes quotidiens des GI’s et des Tommies – sinon quel est l’intérêt de revêtir leurs uniformes ?

De la même manière, le parcours choisi pour les convois respectait au mieux (le réseau routier a beaucoup changé en 70 ans...) l’itinéraire réel emprunté par la 9th Infantry Division, celle-là même qui libéra la région.

Depuis les débuts d'"On the way to Berlin", nous nous efforçions d’améliorer l’organisation et l’accueil des participants et du public, tout en essayant de comprimer les coûts afin que chacun de nos invités puisse profiter de ce week-end sans se ruiner. Les frais d'inscription étaient légers et les repas étaient vendus quasiment au prix coûtant.

 

Les organisateurs

 

 

 

" One the way to Berlin " resulted of the collaboration between local authorities, and enthusiast re-enactment association 101st Airborne Belgian Friendly. Our common philosophy enabled us to consider this meeting with the same point of view worrying about quality of historical re-enactment quality.

 

Our goal was not necessarily to gather a maximum of participants or vehicles, but to present to the public and the residents a " living museum ", a kind of travel in the time, during a weekend. In order to be able to do it as well as possible, we wanted to lay the stress above all on the quality. That implied a rigorous selection about the quality level of the vehicles and uniforms of all the participants. It was our only selection criterion but it was very important for us.

 

We must admit that one sees all and everything in a number of re-enactment meetings : not real looking equipment's and uniforms, 100% " not original condition " vehicles, the list is long... What is the historical interest of all that ? None, of course ! It is not necessary to wear original and expensive equipment to be believable. Currently, it is possible to find very good copies at bottom prices and a simple HBT uniform can make the deal.

 

No misunderstanding ! Our idea was not " to play as small soldiers " (well-known song), but
re-enactment also means to reproduce as well as possible the daily gestures of the GI’s and Tommie's - If not, where is the interest to wear their uniforms ? In the same way, the itinerary chosen for the convoys respected as much as possible (the road network changed much since WWII) the real route followed by the 9th Infantry Division, these who liberated the region.

 

Since the beginning of "On the way to Berlin", we tried to improve the organization and the welcome of the participants and the public, while trying to compress the costs so that each one of our guests could enjoy from this weekend without ruining himself. Registration was low cost and the meals were sold almost at cost price.

 

 

The organizers